top of page
  • Photo du rédacteurYoan ENDRES

Avant 50 ans, vous pouvez amortir librement l’emprunt hypothécaire de votre résidence principale !

Grâce au 2e pilier. Après, ça se complique…


Pourquoi le faire ?


La génération des Baby-Boomers arrivera prochainement à la retraite et ceci jusqu’en 2030.

Ce pic de futurs retraités devra être absorbé par les actifs. Aujourd’hui, les travailleurs représentent 3,4 actifs pour un retraité, en 2030 ils ne seront plus que 2,3.

De plus, le chômage a tendance à augmenter, la dette Covid est colossale, les particuliers sont toujours plus endettés, les marchés financiers sont au plus haut (bulle) et les pays du monde entier créent une masse monétaire gigantesque.

Un jour, l’économie devra faire face à un très fort ralentissement… alors, est-ce que nos caisses de pensions arriveront à tenir le choque ? Comment savoir si la caisse qui gère votre fond de pension vous garantira des avoirs suffisants à l’âge de la retraite ?

Pour ma part, j’ai décidé d’amortir une partie de ma dette hypothécaire au moyen de mon fond de prévoyance.


Avantages :

- la somme empruntée diminue mes intérêts débiteurs

- selon la loi, si la valeur locative est supprimée dans le futur, cet impôt sera annulé

- en gérant mes finances, je pourrai toujours vendre ma maison à l’âge de la retraite ou augmenter ma dette hypothécaire et la remettre dans la caisse de pension.


Désavantages :

- réduction des prestations vieillesse et des assurances sociales

- imposition importante du capital prélevé


8 vues0 commentaire

Comments


bottom of page