top of page
  • Photo du rédacteurYoan ENDRES

Vendre en viager en Suisse, une solutions pour continuer à vivre dans votre maison à un âge avancé?

Dernière mise à jour : 16 mai 2023

La motivation pour le vendeur de vendre son bien immobilier en viager est souvent synonyme de baisse de revenu, lorsqu’il atteint l’âge de la retraite par exemple.



Si vous souhaitez conserver votre maison actuelle même à un âge avancé, le viager peut être une option très intéressante. Il consiste à vendre un bien immobilier à un tiers, en échange du versement d'une rente viagère périodique (mensuelle, trimestrielle ou annuelle). Cette rente peut s'accompagner d'un « bouquet », montant correspondant à environ 30% du prix de vente du bien immobilier. c'est-à-dire une somme d'argent versée comptant au moment de la signature de l'acte de vente.


La rente est constituée au profit d’une seul personne ou à un couple, par exemple. Dans ce cas, la rente sera payée jusqu’au décès de la dernière personne vivante.


Avantage pour le vendeur : les avantages sont multiples : il bénéficie d’une rente à vie, à compter de la signature de l’acte de vente. Elle permet au vendeur de percevoir un revenu complémentaire. Ce montant est fixé entre le vendeur et l’acheteur.


Avantage pour l’acheteur : acquérir un bien à un prix inférieur à sa valeur réelle, tout comme il peut conduire à acheter le bien à un montant supérieur selon la longévité du vendeur.


En résumé :

Le viager est un contrat « aléatoire » : la vente ne devient parfaite que lors du décès du vendeur, à une date indéterminée, mais à la survenance certaine, sauf dans le cas du viager limité à 15 ans, par exemple.


Jeanne Calment, la doyenne de l’humanité, avait vendu sa maison en viager à son notaire 37 ans avant sa mort. Celui-ci assura le paiement d’une rente à l’ancienne propriétaire jusqu’à sa propre mort, puis au travers de son épouse, payant ainsi près de deux fois le prix réel de la demeure…


18 vues0 commentaire

Comments


bottom of page