top of page
  • Photo du rédacteurYoan ENDRES

Quelles sont les 4 questions à poser absolument lors de l'achat d'une maison en Suisse ?

Dans le marché immobilier, les apparences peuvent être trompeuses et des surprises peuvent surgir. Mais avec les bonnes questions, vous pouvez déceler ce qui se cache derrière les murs d'une propriété convoitée.


L'achat d'une maison est un investissement majeur, particulièrement en Suisse où le marché immobilier est aussi dynamique qu'exigeant. Pour un acheteur chaque détail compte, car une maison n'est pas seulement un foyer mais aussi un actif stratégique. Connaître les bonnes interrogations est une démarche cruciale pour assurer la viabilité et la rentabilité de votre investissement. Dans cet article, nous allons explorer quatre questions essentielles qui vous aideront à évaluer au mieux votre prochain achat immobilier en Suisse.


Question 1 – Quelle est l’année de construction de la maison ?

La première question à poser concerne l'année de construction de la maison. Cette information peut sembler anodine, mais elle porte en elle des implications profondes quant à la qualité et la durabilité du bâtiment. En Suisse, une maison qui a plus de 20 ans peut requérir des attentions particulières.


Pourquoi est-ce crucial ?

Avec le temps, même les constructions les plus robustes subissent l'usure. Les maisons de plus de 20 ans pourraient nécessiter des rénovations majeures, que ce soit en termes d'isolation, de système de chauffage, de toiture ou de vitrage. Ces éléments sont cruciaux pour garantir l'efficacité énergétique et le confort d'un logement, sans parler de leur impact sur les coûts d'entretien futurs.


Risques liés aux maisons de plus de 20 ans :

• Toiture : Avec le temps, une toiture peut présenter des faiblesses, pouvant entraîner des fuites ou une isolation inefficace.

• Système de chauffage : Les installations plus anciennes sont souvent moins efficaces, plus polluantes et plus coûteuses à entretenir. Il n’est plus autorisé de remplacer simplement une chaudière à mazout ou au gaz. Actuellement, il faut investir dans des systèmes plus écologiques comme une pompe à chaleur, des panneaux photovoltaïques, une chaudière à pellets ou une installation géothermique.

• Isolation des murs : Une isolation défaillante entraîne une augmentation des coûts de chauffage et réduit le confort général.

• Vitrage : Des fenêtres vieillissantes peuvent entraîner des pertes de chaleur et une augmentation de la consommation d'énergie. L'atout majeur du triple vitrage est effectivement son isolation thermique, qui est en moyenne 30% plus efficace que celle d'un double vitrage.

 

Question 2 – Pourquoi les propriétaires vendent-ils ?

La seconde interrogation clé se rapporte à l'historique du bien immobilier. En quoi est-il important de connaître le nombre d'années passées dans la propriété par les actuels propriétaires et pourquoi la mettent-ils en vente ?

Cela peut être un indicateur de la qualité de l'entretien et de la stabilité de la propriété. Une longue période suggère un engagement envers l'entretien et l'amélioration de la maison, tandis qu'une succession rapide de propriétaires pourrait soulever des drapeaux rouges.


Risques liés à de multiples propriétaires :

Prenons une analogie avec les voitures d'occasion. Une voiture ayant eu plusieurs propriétaires en peu de temps peut être perçue comme problématique. De même, une maison qui change fréquemment de mains pourrait indiquer des problèmes sous-jacents non apparents lors d'une simple visite. Ces problèmes pourraient inclure des défauts structurels, des problèmes juridiques, ou même des soucis de voisinage.

En comprenant l'histoire des propriétaires, vous pouvez mieux évaluer la qualité de la maison que vous envisagez d'acheter. Cela vous donne une perspective plus complète, au-delà de l'aspect physique de la propriété, vous permettant ainsi de prendre une décision éclairée et stratégique.

 

Question 3 – Une rencontre avec les propriétaires est-elle possible ?

La troisième interrogation essentielle dans le processus d'achat d'une maison en Suisse concerne la rencontre avec les propriétaires actuels. Cette interaction peut fournir des informations précieuses qui ne sont pas toujours évidentes lors de visites traditionnelles avec le courtier en immobilier seul ou dans le dossier de vente.

L'importance de rencontrer les propriétaires :

Rencontrer les propriétaires en personne vous offre une occasion unique d'obtenir des informations de première main. Les propriétaires peuvent partager des détails sur l'histoire de la maison, les réparations effectuées et même des anecdotes qui peuvent vous donner un aperçu de la vie dans cette propriété. Cette interaction peut aussi révéler leur motivation à vendre, offrant ainsi des indices sur d'éventuels problèmes.

 

Question 4 – Est-il possible de faire visiter la maison par un professionnel ?

La quatrième et dernière question essentielle dans votre processus d'achat immobilier en Suisse concerne l'évaluation professionnelle de la maison. Faire examiner la maison par un expert est une étape recommandée pour protéger votre investissement.



L'importance de faire examiner la maison par un expert du secteur :

Faire inspecter la maison par un expert tel qu'un architecte, un ingénieur en bâtiment ou un inspecteur qualifié est une étape cruciale dans le processus d'achat immobilier. Ces professionnels, grâce à leur expertise approfondie, sont capables de détecter des anomalies qui échapperaient à la plupart des gens. Ils se concentrent sur des aspects vitaux tels que l'intégrité structurelle, les problèmes d'humidité, l'efficacité de l'isolation et d'autres éléments clés qui peuvent influencer grandement la valeur et la sûreté de la maison.


En définitive, l'évaluation professionnelle est fortement conseillée lors de l'acquisition d'un bien immobilier. Elle révèle non seulement des défauts potentiels, mais elle peut aussi dévoiler des problèmes que certains propriétaires peu scrupuleux auraient tenté de dissimuler, non seulement aux acheteurs mais également au courtier en immobilier.

Il est vrai qu'une multitude de questions peuvent être posées. Cependant, je recommande de vous concentrer sur les interrogations pertinentes pour éviter de vous noyer dans les détails superflus.

 

98 vues0 commentaire
bottom of page